AS DRESSER RAND : site officiel du club de foot de LE HAVRE - footeo

La presse du dimanche

15 mai 2016 - 22:46

Championnat National Entreprise

C'est encore raté  ! Au Havre, Nike Saint-Ouen bat RCPH 2 A 1 (0-0, 1-1)

Arbitre  : M. Guillou

Buts  : Le Quec (61e) pour le RCPH. Shatrit (69e) et Benhaj (105e) pour Nike Saint-Ouen

Avertissements  : P. Hervalet (7e), Lejeune (32e), Duhamel (52e et 119e) et Bailleul (77e) au RCPH. Shatrit (64e) à Nike Saint-Ouen. Expulsion de Duhamel (119e) au RCPH

RCPH  : Villain – Bailleul (puis Bergasse 108e), Laguerre, Letellier, Billaud – L. Bouquet (c), Le Quec (puis Riou 106e), P. Hervalet – Lejeune, C. Dial (puis Durand 49e), Duhamel. Entraîneurs  : J. Catelain et R. Lepiller

Nike Saint-Ouen  : Bell – Valet, Farkas (c), Benghilas, Jacqueray – Bakha, Delisse (puis Gims 83e), Kaleed (puis David 63e) – Benhaj, Shatrit, Aldajuste (puis Peslerbe 113e). Entraîneur  : A. Hamdoune

On pourrait refaire le match ou remettre en cause la composition de l'équipe havraise. Pourquoi imposer Lejeune devant alors que Billaud peut y faire valoir sa technique et sa vitesse, se priver de Riou même si Laguerre a fait le métier. Mais à quoi bon  ? Jacques Catelain et Raynald Lepiller ont suffisamment prouvé au sein du club pour s'interdire de leur jeter la pierre. Surtout après une défaite qui n'a tenu qu'à un fil ou plutôt un fatal oubli défensif.

D'ailleurs on pourrait également faire le procès d'une escouade offensive qui a démontré trop de limites cette saison à l'image d'un Duhamel en perte de confiance et un Le Quec bien moins influent que lors de son arrivée cet hiver. Le RCPH a pourtant longtemps dominé la rencontre. En y mettant de l'engagement pour contrer un début de rencontre à l'avantage des Parisiens, puis en s'emparant de la maîtrise du jeu sans toutefois concrétiser malgré les essais de Le Quec et Duhamel (17e), Hervalet (18e) ou Dial (19e) face à Bell, ancien gardien de Pau en National.

Prolongation fatale

Les hommes d'Hamdoune, un moment dépassés, relèvent la tête en fin de mi-temps mais sans plus de réussite que les Havrais. Ces derniers vont attendre leur heure, la 61e mn exactement, pour prendre les devants, Le Quec parachevant de belle manière un service de Duhamel (1-0). Avantage de courte durée puisque huit minutes plus tard, Villain, loin de sa surface, rate son dégagement et permet à Shatrit d'égaliser (1-1, 69e). Durand percute la barre (70e) avant que Le Quec et Durand, dans les arrêts de jeu, manquent d'un rien la balle de finale.

La prolongation s'annonçait comme l'espoir de voir les Franciliens céder physiquement mais les crampes vont être autant havraises que visiteuses et un ballon perdu au milieu de terrain, puis balancé dans le dos de la défense des Dockers va échoir au rapide Benhaj, tout heureux de lober Villain pour s'offrir une première finale nationale. Résultat de l'autre demi-finale  : PTT Chambourcy – AS Orange Issy-les-Moulineaux 1-3 (AP)

Commentaires

Staff
Joel BAUDRY
Joel BAUDRY 16 mai 2016 13:48
Dirigeant

bravo pour votre saison !! En esperant nous laisser des miettes le championnat de promotion d honneur lol

Staff
Joel BAUDRY
Joel BAUDRY 16 mai 2016 13:46
Dirigeant

LES ECHOS DE MAITRE ROBERT ½ finale de gala sur cette belle et vieille cavée verte, il ne faut pas sortir de l’ENA et ne pas être candide (promotion Voltaire) pour comprendre très vite que le talent va prendre possession du terrain, hormis les 10 premières minutes où ça va tacler sévère, les sensibles des chevilles, les poètes du ballon rond sont priés de rester sur le banc de touche, mais après ce départ caniculaire la qualité des 22 acteurs va exploser, quelles belles équipes et si le début du match est un petit peu à l’avantage des Franciliens, les Dockers vont monter en puissance sous l’impulsion d’un P.Hervalet qui a fait un match énorme , la maîtrise du ballon va être sous la dominance des locaux , la défense visiteuse va morfler grave, mais quelle belle organisation que cette équipe Francilienne qui va plier mais ne va jamais rompre, avec des joueurs de qualité que sont les Y.Bell, K.Benghilas, M.Shatrit et le très remuant A.Benhaj l’équipe visiteuse à de solides arguments, pourtant le RCPH va se créer une occasion en or à la 17ème minute, C.Le Quec se présente seul devant Y.Bell qui repousse du pied , reprise de A.Duhamel qui voit le ballon dégagé sur la ligne par J.Valet, coup de chaleur chez les visiteurs, ça joue bien, le ballon circule vite des deux côtés, le merveilleux public Havrais pousse son équipe, les visiteurs n’ont pas une seule occasion digne de ce nom et pourtant cette équipe qui est dominée impressionne par un esprit de solidarité incroyable et c’est miracle pour eux que la pause arrive sur le score de 0 à 0. C’est reparti un peu moins vite dans cette seconde période, le match est plus tactique, au talent vient se greffer la méfiance , pourtant le RCPH va ouvrir le score à la 61ème minute, action collective de classe, A.Duhamel sert sur un plateau C.Le Quec qui ajuste l’excellent Y.Bell pour l’ouverture du score sous l’ovation de nos supporters, 1 à 0. Les visiteurs sont dans le rouge mais ne vont rien lâcher et ils vont bénéficier d’une énorme erreur de la défense locale à la 69ème minute pour égaliser par le rusé M.Shatrit, première occasion et but, 1 à 1. 70ème minute B.Durand reprend le ballon de volée et ce dernier va finir sur la transversale du gardien visiteur, les dieux du football ne sont pas Havrais, la fin du match voit des Franciliens pousser pour éviter la prolongation, les crampes font leurs apparitions, il est vrai que ce match est joué sur un tempo qui n’a rien à voir avec du menuet , arrive la 89ème minute, centre de L.Lejeune sur la tête de C.Le Quec qui est seul dans les 5.50 m, but, et bien non Clément loupe son coup de bobine et le ballon va sortir en touche, occasion énorme et l’arbitre siffle la fin du match sur le score de 1 à 1. Les premières quinze minutes sont délicates pour les joueurs qui commencent à fatiguer, pas grand-chose à dire et arrive cette fatale 105ème minute, mauvais contrôle d’un attaquant Havrais qui perd le ballon stupidement, relance immédiate pour le rapide A.Benhaj absolument seul, encore une erreur défensive, et l’attaquant visiteur avec un sang- froid étonnant après 105 minutes de jeu va lober Julien et marquer le 2ème but pour les Franciliens, 1 à 2. Seconde période des prolongations, la défense des Hommes du Président Barreaud va faire front à la pression des Dockers, un pied, sauvetage sur la ligne, remake de la légion à Camérone, on ne passe pas, et l’arbitre met fin à la tension du Président de NIKE, explosion de joie bien compréhensible des visiteurs , mais pas question pour mes potes de baisser la tête, je suis fier du parcours en CDF du club, NIKE est premier du très relevé championnat Parisien, ce n’est pas une petite équipe, respect aux joueurs du RCPH et bravo aux joueurs Franciliens, pas question de donner son avis pour la finale, mais je suis certain que le vainqueur va être ce merveilleux football entreprise, chapeau à la ligue de Paris qui est d’un soutien indéfectible au foot corpo, bien de la chance ces clubs de la ligue de Paris/Ile de France, moi j’ai eu peur que mon ordinateur soit en panne car le RCPH n’avait (et n’a) aucune nouvelle de la ligue de Normandie, mais un ami informaticien m’a rassuré, l’ordi fonctionne bien, j’ai eu des suées , le reste est secondaire !!!!! victoire de NIKE 2 à 1. Après les efforts une collation entre amis était de bon augure et Le camarade Jean Jacqueline et son fils Franck ont fait les choses avec classe , les Dockers Havrais savent recevoir leurs amis et tous les clubs du football corpo sont membres d’honneur. RF

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 6 Dirigeants
  • 1 Arbitre
  • 20 Joueurs
  • 20 Supporters