La presse de ce vendredi

23 septembre 2016 - 13:43

Football Entreprise

Ça sent le sapin !

L’état des lieux du football entreprise évoqué en septembre 2015 n’était guère réjouissant. Un an plus tard, le tableau s’est noirci un peu plus encore. Des dix formations engagées en division d’honneur, deux ont déjà signifié leur intention de ne pas prendre part à la compétition faute de combattants, LVE 18 Elbeuf et Duba Rogerville. Les voisins Bas-Normands de Caen Habitat et Eurois de Labelle Saint-Pierre-du-Vauvray avaient quant à eux annoncé leur retrait dès juin dernier comme les Commerçants Havrais, Dresser Rand ou Valois Le Vaudreuil bien avant eux.

Les propos de l’ancien président du RCPH Michel Catelain recueillis l’an passé prennent tout leur sens aujourd’hui. « « Cela fait vingt-cinq ans que les instances fédérales, seulement interpelées par la baisse du nombre de licenciés dans cette section, annoncent la mort du football entreprise et elles arriveront un jour à leurs fins. On a le droit d’être inquiet ». Les dirigeants les plus pessimistes parlent d’une disparition dans les deux ou trois saisons à venir. Parmi ces victimes, les Pompiers d’Elbeuf devenus récemment LVE 18. L’ancien président Jacques Marie, quarante et un ans au service du club comme joueur et dirigeant, est bien évidemment peiné de ce retrait mais également réaliste. « C’est dur de terminer l’aventure comme ça mais c’est peut-être un mal pour un bien. Nous avons connu des problèmes de discipline en fin de saison dernière avec des garçons devenus ingérables ». Des licenciés qui étaient pourtant les seuls à ce niveau à tirer profit de leurs talents de footballeurs au grand dam de Jacques Marie, un peu embarrasé par cette évocation. « Disons qu’ils recevaient plutôt des bons d’achat et non des primes comme on a pu le dire ici ou là. J’étais contre ce principe de toute façon ». 

Pour leurs homologues de Duba, le problème est tout autre comme nous l’a confié le fidèle Jean-Claude Bourhis « il nous manque l’essentiel, c'est-à-dire les joueurs ». Un crève-cœur pour un homme qui s’est battu avec quelques amis pour faire vivre son club qu’il se nomme Pilotage, Duba Container ou Duba Rogerville. « C’est au moment où nous avons tout, les financeurs et les installations sportives, que l’on doit se retirer ». Ce Breton pure souche n’a pas voulu s’entêter et repartir sans certitudes. « Il était inconcevable de revivre une saison comme celle que nous venions d’accomplir ». Neuf mois de compétition usants, bercés par les forfaits, les (très) lourds revers et un miraculeux maintien sportif arraché avec seulement deux victoires au compteur et une différence de buts de – 99.    

Patrick Mari rempile au GASEG

Labelle Saint-Pierre, qui avait pourtant assuré son maintien en division d’honneur avec une honorable sixième place, continuera l’aventure en Ligue mais au niveau inférieur. Salvador Da Silva, homme à tout faire au sein du club, a été trahi. « Nous avons été contraints de nous séparer de nos deux meilleurs joueurs, deux attaquants qui avaient inscrit plus de 80% de nos buts mais qui n’avaient pas réglé leur licence et qui nous coûtaient très cher en amendes. Avec une subvention de 1 200,00 € et malgré le soutien des villes de Saint-Pierre et du Vaudreuil avec le prêt de leurs terrains, c’est devenu trop dur ». La démission d’un troisième élément de valeur parti renforcer Sanofi Pasteur a précipité la décision du bureau. « Il était donc plus sage dans ces conditions de descendre d’un cran même si en PH la compétition s’annonce longue. Rendez-vous compte qu’à soixante-quatre ans j’ai dû faire le treizième pour notre premier match face à Léon Grosse ».

Le GASEG, dont la réserve ne repartira pas en série matin, aurait pu vivre la même mésaventure que son voisin rogervillais sans quelques arrivées miraculeuses pour l’équipe fanion. Eric Pain, autre bénévole combatif et passionné, a envisagé mettre la clé sous la porte il y a peu. « Il faut savoir que j’ai perdu près de la moitié de mon effectif entre avril et mai dernier compte tenu de la pauvreté du championnat et ses longues périodes d’inactivité ». Patrick Mari a repris du service afin d’épauler Sébastien Prévost mais la saison va s’avérer difficile et l’objectif bien modeste. « Aller au bout du championnat serait déjà très bien ». Ce sera sans Ismaïla Mamadou, Sébastien Le Gall et Christopher Alderweirelt qui n’ont pas souhaité renouvelé leur licence à ce jour.    

Alors une fois encore la bataille pour le titre devrait à nouveau mettre aux prises le RCPH, champion en titre, Masselin, annoncé comme son plus sérieux adversaire, Vallourec Déville et TCAR Rouen. Les Cheminots Stéphanais, promus en DH sur le terrain, les Hospitaliers de Rouen et Fouré Lagadec, invités pour faire le nombre, seront les attractions avec comme baptême demain pour les joueurs d’Alain Lacheray et Cyril Croisier, privés de quatre titulaires, un chaud derby face aux Dockers.

Programme du samedi 24 septembre

Division d’Honneur

RCPH - Fouré Lagadec (Cavée Verte), GASEG - Cheminots Stéphanais (Gaz), Vallourec Déville – Masselin (Laudou) et Hospitaliers Rouen – TCAR Rouen (Bois-Guillaume) (samedi (15h)

Promotion d’Honneur

Sanofi Pasteur - Dresser Rand (Val-de-Reuil), TCAR Rouen 2 – ATSCAF Le Havre (Darnétal), Renault Cléon - Léon Grosse Sotteville (G. Carpentier) et Masselin 2 - Vallourec Déville 2 (R. Masselin) (samedi 15h)

1re Série Matin

Aircelle Normandie – Hapel Bâtiments (9h15 Mayville), Police – Commerçants Havrais (9h15 Octeville), S’Port Le Havre - Bistrot Parisien (La Hêtraie), Municipaux - AS Codah (J. Percepied) et Duba Rogerville 2 - GCMI Le Havre (Rogerville) (samedi 10h)

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 6 Dirigeants
  • 1 Arbitre
  • 20 Joueurs
  • 19 Supporters